English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Le retour de l’antisémitisme décomplexé

Le retour de l’antisémitisme décomplexé

Les deux dernières fois que l’antisémitisme s’est exprimé librement en France c’était avant l’affaire Dreyfus puis avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Deux fois où la liberté de parole sans contrôle a été catastrophique pour le judaïsme. Il semble bien qu’une troisième période est en train de s’établir…
Après la Shoah, l’antisémitisme était devenu une expression déplacée en France pendant quelques décennies. L’antisionisme plus « convenable » lui était préféré. Mais le temps aidant, l’antisémitisme pur et dur refait surface et pour cela les antisémites notoires d’avant-guerre sont progressivement réhabilités.
Parmi eux, Louis Ferdinand Céline (de son vrai nom Louis Ferdinand Destouches). Céline est un personnage qui s’est fait connaître par son œuvre littéraire mais aussi par son antisémitisme virulent avant la Seconde Guerre mondiale et pendant celle-ci.
À propos de son œuvre antisémite :
À la fin des années 1930[1], alors qu’il est en contact avec Arthur Pfannstiel, un critique d’art et traducteur travaillant pour le Welt-Dienst (service mondial de propagande nazi anti-maçonnique et antisémite), organe auprès duquel il se renseigne, Céline publie deux pamphlets fortement marqués par un antisémitisme virulent : Bagatelles pour un massacre (1937) et L’École des cadavres (1938). Il présente lui-même ces ouvrages ainsi :
« Je viens de publier un livre abominablement antisémite, je vous l’envoie. Je suis l’ennemi no1 des juifs. »
Quelques extraits de « L’École des cadavres »[2]
« Les juifs, racialement, sont des monstres, des hybrides, des loupés tiraillés qui doivent disparaître. […] Dans l’élevage humain, ce ne sont, tout bluff à part, que bâtards gangréneux, ravageurs, pourrisseurs. Le juif n’a jamais été persécuté par les Aryens. Il s’est persécuté lui-même. Il est le damné des tiraillements de sa viande d’hybride »
Ou encore :
« Je me sens très ami d’Hitler, très ami de tous les Allemands, je trouve que ce sont des frères, qu’ils ont bien raison d’être racistes. Ça me ferait énormément de peine si jamais ils étaient battus. Je trouve que nos vrais ennemis ce sont les Juifs et les francs-maçons. Que la guerre c’est la guerre des Juifs et des francs-maçons, que ce n’est pas du tout la nôtre. Que c’est un crime qu’on nous oblige à porter les armes contre des personnes de notre race, qui ne nous demandent rien, que c’est juste pour faire plaisir aux détrousseurs du ghetto. Que c’est la dégringolade au dernier cran de la dégueulasserie »
Sous l’Occupation, Céline, s’il ne signe pas à proprement parler d’articles, envoie des lettres aux journaux collaborationnistes dont certaines sont publiées. Il y fait preuve d’un antisémitisme littéraire violent.
Pour son œuvre littéraire « classique », Il fut boycotté à la Libération par le monde littéraire français. Mais après un court exil et un court bannissement, il est amnistié en 1951 : s’en prendre aux Juifs n’est finalement pas si blâmable. Gallimard assure alors l’édition de ses œuvres « classiques ». Céline décède à Meudon en 1961.
Pour résumer le personnage on peut se référer à la déclaration de Bertrand Delanoë[3] :
« Céline est un excellent écrivain mais un parfait salaud. »
En remplaçant écrivain par compositeur on pourrait aisément remplacer Céline par Wagner.
Si l’œuvre littéraire de Céline, comme l’œuvre de Wagner est aujourd’hui reconnue, son côté sombre ne peut être oublié.
Si ni Céline ni Wagner n’ont tué des Juifs de leurs mains, par leur influence indéniable ils ont contribué à banaliser l’antisémitisme et ont justifié par avance la Shoah auprès de nombreux de leurs admirateurs.
Depuis 1985, Fabrice Luchini fait l’éloge de l’écrivain maudit tout en indiquant[4] « J’aime l’œuvre de Céline, pas l’homme ». Il fait de l’œuvre littéraire de Céline l’objet de nombre de ces spectacles et contribue ainsi à en vulgariser l’œuvre et à faire découvrir son œuvre au grand public.
Mais vraisemblablement sans le vouloir, par cette action, Luchini est le vecteur d’un message subliminal dangereux : « Céline est un des plus grands écrivains du vingtième siècle dont l’œuvre a été étouffée par le lobby juif. Écoutez ce que la France a accepté d’ignorer depuis des décennies du fait du complot juif ».
C’est d’ailleurs[5] dans cet esprit qu’a été perçue l’action de Serge Klarsfeld en 2011 qui s’était opposé et avait obtenu que Céline ne soit pas célébrée par la République et qu’il soit retiré du menu des célébrations nationales en 2011.
Si Fabrice Luchini n’avait que des intentions littéraires ce n’est vraisemblablement pas le cas d’Olivier Sauton. Il a intitulé son spectacle « Fabrice Luchini et moi », ce qui derrière l’admiration du comédien cache vraisemblablement plutôt celle de Céline, vraisemblablement plus pour le côté sombre que pour l’œuvre littéraire. C’est en tout cas ce que l’on peut penser avec les tweets révélés de 2012 d’Olivier Sauton, dont[6] :
« Je préviens tous mes amis juifs : en cas de déportation, ÉVIDEMMENT je vous mettrais en 1re J’ai trop le respect de vos habitudes »,
« J’aime tellement la musique yiddish que si j’avais été gardien à Auschwitz j’aurais épargné les musiciens. C’est l’art qui sauvera les juifs »,
En Europe, après la Shoah, les Juifs pouvaient penser que cet apogée de la haine du Juif sonnerait le glas de l’antisémitisme. Alors que les élites cachaient jusqu’à présent leur antisémitisme derrière un antisionisme bien accepté par tous, aujourd’hui l’antisémitisme s’affiche de plus en plus simplement sans même avoir besoin de s’inventer un peuple « martyrisé » par les Juifs.
Dans la même veine, Mehdi Meklat, qui s’est fait une « virginité » par ses passages en tant que chroniqueur radio à Bondy Blog et à France Inter, a aussi produit auparavant des tweets antisémites[7] :
« Faites entrer Hitler pour tuer les juifs »,
« Je ne sais pas pour vous mais je trouve la phrase « Moi la mort, je l’aime comme vous vous aimez la vie » de Mohammed Merah, troublante de beauté ».
« Sarkozy = La synagogue = les juifs = shalom = Oui, mon fils = l’argent »
C’est le même[8] Mehdi Meklat sous le pseudo de « Marcelin Deschamps » qui déclarait à propos d’Alain Finkielkraut : « Il fallait lui casser les jambes à ce fils de pute ». Malgré cela, les intellectuels bien-pensants[9] du nouvel Obs critiquent le lynchage de… Mehdi Meklat. Vouloir casser du Juif, même au sens propre, ne devrait pas être blâmable.
Cette réhabilitation des antisémites d’avant-guerre sans limitation et cette liberté de parole à l’encontre des Juifs qui se fait de plus en plus jour démontre bien que l’antisémitisme d’avant-guerre est bien en train de renaître avec l’aval des élites bien pensantes de la société occidentale.
Les larmes de crocodiles versées après la Shoah par les nations ne sont plus d’actualité.
Les prédictions du psaume 147 sont bien en train de se réaliser
Paul David

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Ferdinand_C%C3%A9line#L.27.C3.A9poque_des_pamphlets_antis.C3.A9mites se reporter à cet article pour les citations.
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Ferdinand_C%C3%A9line#L.27.C3.A9poque_des_pamphlets_antis.C3.A9mites qui cite les pages 108 et 151 de L’École des cadavres, Paris, Denoël, 1938.
[3] http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-rue89-culture/20110120.RUE0444/faut-il-commemorer-celine-le-retour-d-une-vieille-polemique.html
[4] https://www.youtube.com/watch?v=2GqLcqp4HxQ
[5] http://www.france24.com/fr/20110121-celine-pas-celebre-2011-culture-mitterrand-serge-klarsfeld-crif-antisemite-ferdinand
[6] http://abonnes.lemonde.fr/culture/article/2017/03/01/l-humoriste-olivier-sauton-a-son-tour-rattrape-par-d-anciens-tweets_5087191_3246.html
[7] http://www.lepoint.fr/societe/mehdi-meklat-icone-des-banlieues-ou-antisemite-haineux-21-02-2017-2106258_23.php
[8] http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-sur-les-reseaux/20170220.OBS5507/mehdi-meklat-pretend-que-c-est-son-double-malefique-qui-tweetait.html
[9] https://abonnes.nouvelobs.com/bibliobs/actualites/20170221.OBS5550/mehdi-meklat-un-kid-dans-l-il-du-cyclone.html?access_token=1488533351%3B1bf8093a356ea070cbc8048b91232adeb51c55df93ec3c0089eef4a4c7705030%3B58b937639a0447971b8b4567&client_id=58b937639a0447971b8b4567&check=1

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0