English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > L’ambassadrice Aliza Bin Noun contre l’incitation à la haine

L’ambassadrice Aliza Bin Noun contre l’incitation à la haine

L’ambassadrice Aliza Bin Noun craint que l’évènement ne devienne une tribune pour l’incitation à la haine
L’ambassade d’Israël à Paris a demandé aux maires des neuf plus grandes villes de France d’interdire la tenue de la "Semaine contre l’apartheid israélien", prévue la semaine prochaine, et initiée par des organisations pro-palestiniennes, parmi lesquelles le mouvement de boycott anti-israélien BDS, rapporte vendredi la radio israélienne.Dans un courrier aux maires, l’ambassadrice Aliza Bin-Nun a fait part de sa crainte de voir cet évènement devenir une tribune pour l’incitation à la haine et à la violence contre Israël et la communauté juive.La Semaine contre l’apartheid israélien, qui se tiendra à Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Montpellier, Grenoble, Saint-Etienne, Lille et Rennes, vise, selon les organisateurs, à "sensibiliser le public sur le projet colonial et les politiques d’apartheid israéliennes en cours contre le peuple palestinien"
Au cours de cette semaine, sont prévues des conférences, des expositions et des projections d’œuvres d’anti-israéliennes.Cet évènement qui s’est tenu pour la première fois sur un campus universitaire au Canada en 2005, est aujourd’hui organisé dans plus de 200 villes dans le monde entierEn octobre 2015, la Cour de Cassation a déclaré illégal le boycott d’Israel en France.

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0