English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > D. créa l’homme à son image. lio BIS

D. créa l’homme à son image. lio BIS


« D. créa l’homme à son image ; c’est à l’image de D. qu’il le créa. » (Béréchit 1,27)
La guémara (Yérouchalmi Nédarim 9,4) nous enseigne :
« Rabbi Akiva a dit : « Le verset : « Aime ton prochain comme toi-même » (Vayikra – Kédochim 19,18) est un grand principe de la Torah ».
Ben Azaï a dit : « Le verset : « Lorsque D. créa l’être humain, il le fit à sa propre ressemblance » (Béréchit 5,1) est un principe encore plus grand. » »
Rabbi Zelig Pliskin nous dit que l’amour du prochain qui n’est pas motivé et nourri par la conscience que l’homme a été créé à l’image de D., est voué à l’échec.
En effet, sans cela, pourquoi une personne se doit-elle d’aimer son prochain ?
Toute personne n’est qu’une parmi des milliards d’humains, et la terre n’ai même pas un grain de sable dans l’univers. Dans l’histoire du monde, que vaut la durée de notre vie. Nous sommes constitués d’os, de muscles, de sang, … qu’est-ce qui fait que l’on doit à un homme plus de considération qu’à un animal ou un insecte ?
Le fait que l’homme a été créé à l’image de D., va le transformer d’une état de « sans importance », « insignifiant » à celui de « sans comparaison », car même s’il semble minuscule, il est le summum, l’aboutissement de toute la Création.
C’est ce que Ben Azaï nous apprend lorsqu’il nous dit que le fait que l’homme a été créé à l’image de D. est un principe plus important que « tu aimeras ton prochain comme toi-même ».
Etant créé à l’image de D., il doit être respecté en conséquent.


« Nous sommes tous les enfants jumeaux du même Père ; tous les juifs sont frères, dans la mesure où la racine de leurs âmes se trouve en D., ils ne sont séparés que physiquement …


C’est une mitsva de haïr le mal qui se trouve en son prochain, tout en aimant l’étincelle cachée, empreinte de sainteté, qui réside en lui. »
(Rabbi Shnéor Zalman de Liadi – Tanya – chap.32)


----------


Halakhots Yalkout Yossef


LA AMIDA


-Il est interdit de s’asseoir à moins de quatre coudées (1m92) devant une personne qui fait la Amida, ou sur ses cotés. Mais c’est permis lorsque l’on étudie la Torah ou l’on récite le Shema


-De plus, il est interdit de passer devant une personne qui fait la Amida, même si on veut aller regagner sa place : passer sur les cotés est permis


-Lorsque l’on a terminé de prier la Amida, il est interdit de faire les trois pas en arrière si une autre personne fait la Amida derrière nous


-Il est absolument interdit de s’interrompre pour saluer une personne pendant la Amida


LA PAROLE LE CHABBAT


-Il est interdit de parler de choses profanes le Shabbat, c’est-à -dire des actions qu’on n’a pas le droit de faire ce jour-la . Par exemple, « demain je ferai telle besogne, j’emprunterai tel moyen de locomotion, j’écrirai une lettre, j’achèterai telle chose » ...


-Il est également défendu de parler longuement de choses inutiles. On limitera donc ces bavardages, me me s’ils ne font aucune mention de travaux interdits ou d’affaires. Quant aux propos malveillants ou frivoles, même restreints, il est interdit d’en tenir en semaine également


MELANGE LAIT VIANDE


-Il faut bien faire attention a la cuisson au micro ondes de mets lactés et carnés : si l’on veut faire chauffer de la viande après avoir fait chauffer un met lacté , il faudra mettre un verre d’eau contenant du liquide vaisselle et le faire chauffer pendant dix minutes ; ensuite il faudra bien nettoyer le four et il sera prêt a l’emploi (si le four micro onde possède la fonction grill, il se casherisera comme un four normal). Pour plus de détails, demander à votre Rav.

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0