English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > YOM KIPPOUR 5777

YOM KIPPOUR 5777

<img
JPEG - 17.9 ko

> Au nom de la FJN, Guershon Nduwa et son équipe souhaitent à toute la Communauté et à leurs fidèles :
Shana Tova Ou Métouka et vous souhaite d’être inscrits et scellés dans le livre de la vie
גמר חתימה טובה


Le pardon implique des conditions précises : je dois demander pardon à celui que j’ai offensé, lésé ou blessé ; il doit accepter ma demande ; il doit m’en pardonner, c’est-à-dire « recouvrir » l’offense, la lésion ou la blessure par une parole qui l’apaise et qui m’apaise.


La Guemara raconte encore que Rav qui avait offensé Rav Hanina, alla lui demander pardon treize années de suite, à la veille de Kippour, sans que ce dernier ne s’apaise jamais. Cette insistance provient peut-être d’une prise de conscience aiguë de la faute, une conscience qui s’accroît avec l’humilité requise à Yom Kippour. Mais si, de son côté, Rav Hanina refuse de pardonner c’est parce que, comme le remarque Levinas, il est plus difficile de pardonner à Rav qu’au premier venu. (Catherine Chalier)

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0