English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Relecture critique du judaisme africain et ses enjeux pour l’Afrique.

Relecture critique du judaisme africain et ses enjeux pour l’Afrique.


Ce qui frappe et qui est nouveau dans l’histoire juive, c’est l’hypothèse renversante de l’origine du judaisme africain. Notamment en terre Koush, lequel a mis en lumière cette bravade de la présence des juifs africains dans le berceau éthiopien.
Sans doute n’en a-t-il pas tiré comme nous la déduction de la naissance du judaisme stricto sensu en Ethiopie.
Puis ce furent les premières investigations à la faveur de la redécouverte de cette pensée juive africaine, même si ici, elle fonctionne encore sur le mode faible de l’exhumation, et non de la mise en œuvre critique des acquis, qui plus est, en passant outre les problèmes méthodologiques de la critique des sources, et épistémologiques du lien entre les Ecoles de pensée, ou même celui de l’évaluation des résultats par rapport à la production juive étudiée, avec une mise en perspective dans son dialogue avec les autres sources (méthode de croisement des sources).
Après ce judaïsme antique, lequel est demeuré longtemps assez mal connu. Pour autant, il fait aujourd’hui l’objet d’études et a donné lieu à des résultats surprenants, qui a émergé dans le contexte des Universités prestigieuses, où l’on a assisté à la relecture, et de la pensée arabe, de figures de la penseurs médiévaux d’Afrique qui le rend important. Les grands noms de cette période sont ceux de Ibn Khaldun de Tunis, Ahmed Baba de Tombouctou, Eldad Hadani, Zera Yacob de Nubie, cheikh Al Meghili, Mardochée aby Serour...

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0