English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Meknès : Le chef de la police judiciaire et deux officiers sous les (...)

Meknès : Le chef de la police judiciaire et deux officiers sous les verrous

Par L’Economiste |

Un véritable séisme a secoué, hier 28 juin, la préfecture de police de Meknès. Sur ordre du procureur général, le chef de la police judiciaire du 1er arrondissement, deux officiers de police, ainsi qu’un retraité de la DGSN, ont été interpellés et transférés au pénitencier de Toulal 2. Ce matin, la préfecture de police de la capitale ismaïlienne, habituellement très communicative, garde le silence. En fait, rien n’a encore filtré sur l’opération de la veille, qui a été menée par des éléments la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ). Toutefois, l’interpellation de hauts responsables policiers est confirmée.

Selon nos sources, quatre hommes ont été placés en garde à vue dans l’attente de la fin de l’enquête supervisée par le parquet général compétent. "La raison, un rapport datant de 2013, relatif à une agence de transfert d’argent dévalisée dans lequel figure une employée de l’agence. Soupçonnée d’avoir facilité le cambriolage, cette dernière avait purgé une peine de prison. Finalement, il s’est avéré que la jeune femme n’a aucun lien avec cette affaire et qu’elle a été victime d’un rapport fomenté et fondé sur de faux indices", précisent nos sources. Et d’ajouter : "des individus fraichement arrêtés auraient avoué leur lien direct avec ce vol". En tout cas, depuis que le patron du DGST Abdellatif Hammouchi dirige également la DGSN, les sanctions se multiplient au sein de ce corps.

Y.S.A.

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0