English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Les suicides en Israël, une dure réalité !

Les suicides en Israël, une dure réalité !

Entre 2000 et 2013, 4.806 personnes en Israël se sont suicidés. Un nouveau rapport a été présenté à la Commission de la Knesset pour l’Immigration et l’Absorption. Il révèle qu’un tiers des suicidés sont des immigrants qui sont venus en Israël en vertu de la Loi du Retour -en majorité de l’ex-Union soviétique et de l’Ethiopie.
Des statistiques inquiétantes ont été révélés dans un nouveau rapport élaboré par le Centre de recherche et d’information de la Knesset. La réunion du comité avait prévu de discuter de l’effet du traitement psychiatrique pour les immigrants. Il devait prendre en charge ces malades à la suite des nouvelles réformes qui ont conduit des psychologues et des travailleurs sociaux à faire grêve dans les cliniques de santé publique. Un total de 4.806 suicides a été enregistré en Israël entre 2000 et 2013, et 1 658 cas concernent des olim. Les statistiques ont également montré que parmi les immigrants qui se sont suicidés, 77,9 % étaient des immigrants de l’ancienne Union soviétique et de 16,6 % étaient des immigrants d’Ethiopie. Le président du comité a souligné : « De nombreux immigrants éprouvent une crise en raison de l’immigration et ils ont une crainte d’être étiqueté comme quelqu’un avec des problèmes de santé mentale. Cela les empêche de demander de l’aide, en particulier parce qu’ils ne possèdent pas les moyens de financer une thérapie privée. Les statistiques montrent aussi qu’il n’y a pas de traducteurs dans les cliniques de santé, ce qui rend très difficile aux nombreux immigrants de recevoir un traitement, même après les réformes. »
L’alyah est traumatisante !
Tzach Ben Yehuda, le chercheur qui a rédigé le rapport a noté que les réformes ont transféré la responsabilité du traitement psychiatrique du gouvernement vers les organismes de santé, sans modifier les conditions d’accès ou le droit des personnes à recevoir un traitement. Le rapport a également montré que le Ministère de l’Intégration, dans le cadre d’un programme de cinq ans, a investi près d’un million de shekels pour 11 travailleurs sociaux de langue amharique. Il déclare que le déplacement d’un pays à un autre est une expérience traumatisante, et que cela peut persister pendant des années. « C’est une expérience d’isolement pour les Olim. Ils ont de la nostalgie, la dépression les guette avec des difficultés pour réussir, pour faire face, avec le choc culturel en plus. La peur et la difficulté à être désigné comme quelqu’un ayant des problèmes psychiatriques fait partie des difficultés de ce phénomène. Les services existants ne sont pas accessibles pour eux. Nous ne pouvons pas ignorer que, dans chaque famille il y a au moins une personne dont l’état de santé mentale est compliquée. Les familles ne savent pas comment les traiter, et celui qui ne voient pas le lien entre la santé mentale et la pauvreté manque un lien important. »

Le ministère de la Santé doit immédiatement recruter des thérapeutes multilingues et la réforme doit prendre en compte les ressources financières des patients.

source : http://coolamnews.com/un-tiers-de-tous-les-suicides-en-israel-concerne-des-olim/

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0