English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Rendre les juifs noirs visibles par C.Yaltonsky

Rendre les juifs noirs visibles par C.Yaltonsky


A l’inverse de certains pays Anglo-saxons, qui ont su avoir une vision globale de la communauté juive, la communauté juive de France s’y est jusqu’à présent refusée, au motif - gravé dans le marbre de l’hypocrisie communautaire- que l’on ne désigne pas une personne par sa couleur de peau.


La controverse a pris de l’ampleur avec la FJN, lorsque le CRIF a affiché sa volonté de l’intégrer.


En mettant en évidence les failles du "modèle communautaire d’intégration", ce combat a indirectement contribué à nourrir des plaidoyers pour la reconnaissance des minorités juives "invisibles".


Pour Roger Cukierman "Il existe une source spécifique d’inégalités, qui est liée à l’origine ethnique. La stratégie d’indifférenciation compromet l’observation et l’analyse des discriminations".


Le sujet a longtemps divisé la communauté. Dans le prolongement de son plaidoyer, Roger Cukierman s’est clairement dit favorable à cette reconnaissance. "Ignorer la réalité des juifs noirs est un danger pour la communauté". 
le Président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, complète en ces termes : "J’estime que nous avons besoin d’informations. L’ignorance est mauvaise conseillère et favorise les préjugés", a-t-il toujours affirmé.


Il est temps pour la communauté juive de France de prendre le train en marche et de laisser de côté ses préjugés. La FJN apporte un souffle nouveau à une communauté essoufflée et binaire.


Guershon Nduwa, avec le concours du Président du CRIF, entend pour sa part se définir haut et fort comme "Juif Noir" car "refuser de prendre en compte la population juive noire, c’est faire comme si elle n’existait pas", soutient-il.

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0