English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Roger Cukierman aux offices de Kippour

Roger Cukierman aux offices de Kippour

A l’occasion des cérémonies de Kippour, j’ai pu m’adresser à la communauté juive dans différentes synagogues parisiennes.

« Nous continuerons de nous battre ici et maintenant contre les forces qui rêvent de nous voir disparaître. Ce défi nous le gagnerons ! »

« Au risque de nuire à la réputation de pessimisme des ashkénazes, je voudrais dire la chance que nous avons d’avoir en France un pouvoir exécutif attentif à nos préoccupations.
Au-delà des discours chaleureux des plus hautes autorités de notre pays, la France est, en matière de législation, et depuis longtemps, le pays le plus protecteur contre l’antisémitisme, contre le négationnisme comme contre toute forme de boycott.

De même, les décisions mises en œuvre par le préfet interministériel Gilles Clavreul et annoncées par le Premier Ministre pour lutter contre l’antisémitisme ont répondu à l’essentiel de nos demandes.
Parmi celles-ci les mesures de protection mises en place immédiatement après l’attentat contre l’hypercasher pour assurer la sécurité de nos écoles et de nos synagogues sont exceptionnelles par l’importance des moyens mis en place.
Et la promesse qu’elles seraient maintenues aussi longtemps que nécessaire reste tenue.
Nul autre pays n’a fait des efforts comparables. Nous en sommes reconnaissants à la puissance publique.
Ceci dit, je ne peux que partager l’inquiétude légitime des Français juifs.
Nous sommes la cible préférée des fous d’Allah qui rêvent d’imposer la charia au reste du monde.
Mais ils mènent cette guerre aussi contre les journalistes, contre les policiers, contre les militaires, contre les chrétiens d’Orient, contre les musulmans qui n’adhèrent pas à leur conception de l’Islam, et finalement contre tous ceux qu’ils qualifient de mécréants comme on l’a vu dans le Bruxelles Paris.
C’est un conflit entre une barbarie moyenâgeuse et le monde moderne. Ces forces de haine se déchaînent sous leur forme la plus dangereuse, celle du fanatisme religieux.
Or ces barbares qui coupent les têtes, qui lapident, qui violent, maîtrisent les moyens modernes de communication et notamment internet.
C’est par internet qu’ils parviennent à convaincre des esprits faibles à la recherche d’un idéal et d’émotions fortes.
A cela s’ajoute une vague croissante d’actes antisémites de toutes natures et un climat qui sous l’habit de l’antisionisme vise les Français juifs.
Le combat que nous devons mener individuellement et collectivement, notamment au CRIF, porte donc sur internet comme sur la sécurité, la justice, la communication et l’éducation.
Et les mesures annoncées par le gouvernement, si sincères soient-elles n’empêchent pas nombre de Français juifs de se poser la question de leur avenir en France.
Qui peut en vouloir à des parents qui voient que leurs enfants doivent être protégés par des soldats lourdement armés ?
Pour sortir de cette situation il reste d’immenses efforts à réaliser par toutes les forces vives de la nation,
pour que la France soit la France que nous aimons généreuse, tolérante
pour que le Vivre Ensemble redevienne une réalité, et que nos enfants puissent revenir dans les écoles de la République,
pour que s’interrompe l’inquiétante diffusion des préjugés antisémites nauséabonds,
pour qu’on puisse à nouveau afficher notre judéité, et que s’interrompe cette comptabilité macabre du nombre sans cesse croissant d’actes antisémites,
pour que cesse l’utilisation hypocrite du conflit israélo palestinien et la diffusion de slogans antisionistes par des groupuscules haineux qui s’accommodent si bien des appels au meurtre des Juifs, et des attaques contre nos synagogues !
Il faut que soit interdit le BDS ce mouvement de boycott de tout ce qui vient de l’Etat d’Israël, et qui dispose de moyens humains fournis par l’extrême gauche et de moyens financiers qui sentent le pétrole et le gaz !
Notre dignité de Juif doit être respectée dans ce pays où notre présence remonte à deux mille ans, et à la grandeur duquel nous avons tant contribué, dans tous les domaines culturels, scientifiques, économiques, politiques.
Nous n’acceptons pas que des fanatiques veuillent nous écarter de notre pays.
Oui au moment où le péril de l’extrême droite s’ajoute aux dangers qui nous menacent et prend en France une ampleur angoissante pour les Juifs mais aussi pour toute la France, nous, Français juifs, devons combattre pour la démocratie là où nous sommes avec courage, avec constance et avec le soutien des forces politiques modérées de droite et de gauche de notre pays.
Nos enfants doivent pouvoir s’épanouir dans ce pays qui est notre pays, dans cette culture qui est notre culture.
Pour cela nous devons participer avec ferveur à tous les efforts qui sont faits pour que nos synagogues et nos écoles grandissent et prospèrent.
Nous sommes fiers d’être Juifs. Nous sommes fiers d’être Français.
Les Juifs sont les sentinelles permanentes de la démocratie, et, de même, l’Etat d’Israël est le Juif des nations.
Nous devons affronter la haine sans la fuir. Nous continuerons de nous battre ici et maintenant contre les forces qui rêvent de nous voir disparaître.
Ce défi nous le gagnerons !
En attendant, permettez- moi, en mon nom personnel, au nom de ma famille, et au nom du CRIF, de présenter à chacun d’entre vous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 5776.
Avec l’espoir que la nouvelle année nous apporte en France comme en Israël la sécurité et la paix.
Chana Tova, Hatima Tova ! »
Roger Cukierman

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0