English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Diplomatie israélienne en France, un vent d’espoir ?

Diplomatie israélienne en France, un vent d’espoir ?


Un vent d’espoir va-t-il enfin souffler sur la diplomatie israélienne en France ?
Le choix d’Aliza Bin-Noun au poste d’ambassadeur avait été annoncé il y a quelques mois par le gouvernement israélien, ceci fait d’elle la deuxième femme nommée pendant ces vingt dernières années. Sa nomination devait constituer un symbole fort dans un pays ou la recrudescence de l’antisémitisme occupe depuis plusieurs années, une place dans les journaux français et européens.


Avant elle, il y avait Dina Sorek, plus entreprenante, intègre et apte à créer une cohésion du groupe au sein de l’ambassade, Dina Sorek était l’une des meilleures diplomates qu’Israël n’est jamais connu en France. Elle avait un sens d’écoute et d’observation beaucoup plus développé.


Dina Sorek était une femme compétente. Pendant son séjour, elle était en effet confrontée à de multiples défis, celui de la montée de l’antisémitisme dans le milieu noir en France. Une mise à l’épreuve qu’elle surmonta dignement. Elle a reçu régulièrement des dirigeants de la communauté noire dans son bureau afin de faciliter le dialogue.
Nous constatons malheureusement que depuis, la majorité écrasante d’hommes qui ont été nommés a ce poste d’ambassadeur ce dernier temps, reflétait une conception qui s’arrêtait aux frontières de la pure représentation politique.

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0