English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Parlement Euro : Marine Le Pen, nostalgique du Reich ?

Parlement Euro : Marine Le Pen, nostalgique du Reich ?


Le FN désormais partenaire d’un parti où le négationnisme ne pose aucun problème.


Marine Le Pen a donc formé « son » groupe au Parlement européen. Pour y parvenir, elle s’est notamment associée au PVV néerlandais de Geert Wilders. Islamophobe, nationaliste, et xénophobe. Ce monsieur a en effet lancé en 2012 un site Internet où les Hollandais étaient invités à dénoncer tout Polonais, Hongrois, Bulgares qui « volait le travail d’un Néerlandais ». Le premier jour, il a reçu 14.000 plaintes. Dès le lendemain, le site se prenait en revanche de sévères critiques, notamment de l’ambassadeur de Pologne et du Parlement européen. Le premier ministre libéral des Pays-Bas n’a pas moufté. Le site est resté jusqu’à ce que le PVV le remplace par un autre « centre de délation ».


Si elle a pris soin de se tenir éloignée du Jobbik et d’Aube Dorée, trop évidemment « néo »-nazis, Marine Le Pen a mis les mains dans un cambouis solidement brun, en s’associant au Vlaams Belang au Parlement européen. L’ancêtre de ce parti était le Vlaams Blok (bloc flamand). Il fut dissous en 2004 après avoir été interdit pour racisme. Il s’est reformé à l’identique sous le nouveau nom Vlaams Belang, qui signifie « intérêt flamand ». Et avec le même président, Karel Dillen.

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0