English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Amitié Judéo-Noire de France et Moi (Expérience II)

Amitié Judéo-Noire de France et Moi (Expérience II)


Une autre des mes expériences a commencé en l’an 2000 avec mon inscription à l’institut des Langues et civilisations orientales. Seul noir et à peine l’année académique commencée, une professeure m’interpelle au début de cours, m’intimant l’ordre de ne pas participer à ses cours. Il a fallu l’intervention divine des professeurs Richard Ayoun (z"l) et Itzrak Niborsky, bien que rien n’y fait. Me vint ainsi l’idée de créer une association de dialogue entre les communautés Juive et Noire en France : « L’amitié Judéo-Noire ». Diana Pinto et Roger Cukierman étaient sûrs que le fond du problème résidait dans l’ignorance. Par cette initiative, nous visions non plus seulement à œuvrer pour la préservation du judaïsme français, ce qui ne l’aurait guère distinguée de beaucoup d’autres, mais aussi à lancer un travail de dialogue interculturel, par l’intermédiaire des jeunes de quartiers difficiles, tout spécialement formés à cette tâche. L’association « L’amitié Judéo-Noire » reflétait les inquiétudes et les interrogations de l’époque, semblable à celle qui avait conduit à l’anéantissement de la moitié de la population juive mondiale, elle se proposait d’élargir la sphère d’action à celle de connaissance de l’autre ; tout en continuant à se fixer essentiellement pour but la compréhension mutuelle. Mais il arrive toujours un moment où l’on croise le chemin de cet individu lent, stupide, inefficace et se disant "humaniste" ( un terme qui de nos jours, ne veut rien dire et on peut tout y mettre). Un « troll » qui empêche tout le monde d’avancer. Ce troll de la vie réelle, ce boulet, on le taxe d’enflure puis on l’évite autant que possible. Mais peut-être qu’on a tort de classer son affaire dans le dossier « cons » avant de passer à autre chose. Peut-être même qu’au contraire, au-delà de sa stupidité apparente se cache un être qui a des objectifs précis et même des finalités bien plus épiques que sa tendance à être lent, idiot ou insupportable d’un point de vue social. Pour moi qui suis d’origine africaine, je saisis ce que ressentent les Noirs mais, en tant que Juif, je suis à même de partager les sentiments de mes frères juifs à travers le monde. Je suis donc bien placé pour analyser et comprendre les deux côtés. Je pense que les deux groupes peuvent être reliés entre eux. La solution passe uniquement par la promotion du dialogue afin que les deux communautés apprennent à se connaître. En ma double qualité de Juif et d’Africain, je mets toutes mes sensibilités et mon savoir au service de la paix en général et en France, en particulier. Mais je me sens particulièrement concerné et responsable de tout mettre en oeuvre afin de faciliter et d’améliorer l’entente entre les communautés juives et noires. En France, j’ai appris à être détesté et rejeté, à être traité en moins que rien aussi bien en tant que Juif qu’en tant qu’Africain noir. Mais j’estime ne pas avoir le droit de transférer ma peine et mon chagrin sur les autres et de les faire souffrir pour autant. Je ne peux pas permettre que mes ressenti engendrent la haine, bien au contraire ! C’est donc dans un esprit de justice et de tolérance que je mène mon action contre la haine, pour une meilleure entente et pour la paix.

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0