English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Surprise à l’UNESCO : la Chine n’a pas soutenu l’OLP

Surprise à l’UNESCO : la Chine n’a pas soutenu l’OLP

Surprises à la Conférence de l’UNESCO : la Chine n’a pas soutenu l’OLP, le Mexique a voté pour Israël.
Jeudi à la 39e Conférence générale de l’UNESCO a été marquée par l’échec de l’OLP et les États arabes à adopter leur résolution anti-israélienne qui a été régulièrement approuvé par consensus chaque année depuis 2009 – en raison d’un flibustier embêtant, selon NRG . La délégation israélienne, conduite par l’ambassadeur d’Israël auprès de l’UNESCO, Carmel Shama Hacohen, a délibérément retardé la réunion jusqu’à ce que la réunion soit finalement close sans décision, et le débat se poursuivra vendredi. La session du Comité de l’éducation de l’UNESCO était prévue pour 15 heures et il était prévu que la proposition des Arabes serait approuvée dans les cinq minutes par un consensus général et sans vote, comme dans les huit années précédentes. Mais la délégation israélienne, qui cette fois-ci n’a pas pris la peine de mobiliser les pays contre la proposition, a plutôt utilisé toutes les clauses possibles de la constitution de l’organisation pour épuiser le temps, exigeant des voix de tous les 196 pays. Donc, Israël a gagné la journée, bien qu’il ne soit pas clair si la délégation sera autorisée à répéter la même stratégie vendredi. La Chine a surpris la conférence en s’abstenant sur la demande d’Israël pour le vote par nom, ce qui signifie qu’elle ne prévoit pas d’offrir son soutien automatique à l’OLP et aux pays arabes comme par le passé. Une autre surprise a été le premier vote du Mexique en faveur d’Israël – qui a été attribué récemment à la délégation de l’aide israélienne à Mexico et à la visite réussie du Premier ministre Netanyahu. Le débat a commencé avec le président, du Kenya, suggérant que la proposition arabe soit approuvée sans débat et sans vote, après quoi Israël, en coordination avec les Etats-Unis, a cherché à reporter la proposition à la prochaine réunion dans deux ans. En tant qu’États membres non payants, Israël et les États-Unis n’ont pas le droit de vote, mais ils sont autorisés à exiger le respect des règles. Comme prévu, les pays arabes s’y sont opposés, de sorte que la délégation israélienne a exigé un vote, insistant sur un vote nominatif et non simplement un vote à main levée. Les États-Unis ont appuyé la demande d’Israël, et le vote par nom a duré plus d’une heure. Israël s’est alors opposé à la demande de l’OLP de ne pas tenir un débat mais a immédiatement demandé l’approbation de la résolution, et a demandé un vote de nom sur cette question également, et ce vote a également pris plus d’une heure. En fin de compte, parce que beaucoup de participants ont dû se rendre à des réunions et des réceptions arrangées au préalable, le président a clôturé la réunion et a annoncé que le débat se poursuivrait vendredi. Hacohen, a déclaré : « Nous avons précisé que les jours sont révolus où les résolutions anti-israéliennes peuvent être adoptées en cinq minutes. Cette obsession avec Israël aura un prix, avec l’organisation et les Etats membres devront consacrer des dizaines d’heures, ajouter des jours de débats, et s’asseoir à travers de longues discussions. Peut-être alors ils commenceront à se demander si cela vaut la peine d’investir dans de futiles décisions politiques qui n’ont rien à voir avec l’éducation, la culture ou la science. »

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0