English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > L’ambassade d’Israël fait un don de moutons Tabaski 2017

L’ambassade d’Israël fait un don de moutons Tabaski 2017

Don de moutons Tabaski 2017 : L’ambassade d’Israël au chevet des handicapés et des enfants de la rue.
L’ambassade d’Israël a encore remis ça. La 9ième édition du « Don de mouton » à l’occasion de l’Eid al-Adha ou Tabaski a été organisée ce mardi dans la matinée. L’ambassadeur, Paul Hirschson, qui a présidé la cérémonie déclare que : « ce don est une opportunité pour renforcer la relation entre le Sénégal et l’Israël mais aussi avec la population sénégalaise".
C’est très important pour l’ambassade d’Israël d’avoir l’engagement avec le public et nous avons cherché un sujet sur lequel nous pouvons construire avec cet engagement et l’histoire de la Tabaski est très importante pour nous parce qu’aussi c’est une histoire de Juifs. C’est une histoire d’Abraham (Ibrahim) qui a voulu sacrifier son fils Isaac (Ismaël) pour démontrer sa fidélité à Dieu », explique l’ambassadeur.
Paul Hirschson d’ajouter : « Nous savons qu’il y a beaucoup de personnes qui ont besoin d’aide au Sénégal. Et, cette occasion était pour nous un moyen de les venir en aide en les offrants des moutons ».
Sur le choix des bénéficiaires, qui, cette année concerne les personnes en situation d’handicap, aux enfants de la rue, aux orphelinats et aux lépreux, l’ambassadeur de préciser : « chaque année, nous apportons une petite innovation. Nous diversifions nos bénéficiaires. L’année dernière, nous étions à Bambilor et en 2015, nous étions au Centre Guindi ».
Pour le premier adjoint au maire de la commune de Fann, Cheikh Abdel Fadel Guèye, qui a pris part à la rencontre : « cette cérémonie de don que l’ambassade d’Israël fait chaque année, contribue au dialogue entre les deux Etats et des religions. C’est un vrai geste de solidarité envers les plus démunis ».
Mame Diarra Mbaye, une des bénéficiaires, sourire large, mouton bien tenu à la main, nous fait part de ses sentiments : « je suis très contente d’avoir reçu un mouton. C’est un acte fort, de solidarité, de respect envers nous les démunis, nous n’avons même pas les mots pour qualifier ce geste si noble. Simplement, nous tenons à remercier celui qui l’a initié et à prier pour lui ». 
Cette mère de 7 enfants, assise sur sa chaise roulante, de confier : « mon mari est un mendiant comme moi, et tout le monde sait qu’une personne démunie, qui vit grâce à ce qu’on lui offre dans la rue, ne peut acheter un mouton pour la fête. Et, au Sénégal, si tu n’arrives pas à trouver un mouton pour la famille, tous les regards vont être rivés sur toi ».
Khadim Diop, de renchérir : « nous n’avons pas les moyens d’acheter des moutons pour la fêt de tabaski mais grâce à l’ambassadeur d’Israël, nous et nos enfants retrouvons le sourire et pouvons passer la fête comme tout musulman ».
Ces deux bénéficiaires d’informer sur la façon dont elles ont été conviées. « Ils nous ont trouvé dans la rue et nous ont donnés des invitations », informent-elles.

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0