English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > Parasha Ekev : (Deutéronome 7:12-11:25)

Parasha Ekev : (Deutéronome 7:12-11:25)


Abuja : 18:30-19:20, Lagos : 18:44-19:33, Ebonyi : 18:25-19:14, Rivers : 18:28-19:18, Enugu : 18:27-19:17, Abia : 18:26-19:16, Delta : 18:32-19:22, Anambra : 18:29-19:19, Imo : 18:27-19:17,
Johannesburg : 17:28-18:21, Harare : 17:26-18:17,Yaoundé : 18:08-18:58, Antananarivo : 17:19-18:10, Accra : 17:57-18:47


Dans la Paracha de cette semaine, D.ieu décrit les bénédictions de santé et d’abondance dont Il nous couvrira pour notre observance des Mitsvot.
En conséquence de votre obéissance à ces lois et à votre fidélité à les accomplir, l’Eternel votre D.ieu respectera l’alliance et la bienveillance qu’Il a jurées à vos pères. Il t’aimera, te bénira et te multipliera et Il bénira le fruit de tes entrailles et le fruit de ton sol, ton blé, ton vin et ton huile d’olive... (Devarim 7 :12-13)
Et les bénédictions se poursuivent.
Ainsi, la récompense qui nous soutient vient-elle après notre accomplissement des commandements de D.ieu.
Cependant, le choix de l’emploi des mots par D.ieu est inhabituel. Il semblerait qu’il aurait été plus clair de nous dire : « Si (im) vous observez les lois... » Pourquoi D.ieu emploie-t-Il l’expression « en conséquence » (ékèv) de votre obéissance à ces lois ?
Rashi, le célèbre commentateur biblique, soulève cette question puis l’approfondit. Le mot ékèv possède un double sens. Il signifie d’abord : « une conséquence » mais aussi : « un talon ». C’est ainsi que Yaakov porte son nom, possédant la même racine, parce qu’il tenait le talon de son jumeau Essav quand il sortit du giron de sa mère, Rivka.
Tel est donc le secret de ékèv. Rashi interprète ainsi les paroles de la Torah : « Si vous obéissez aux Mitsvot mineures, que l’on écrase habituellement du talon, alors D.ieu vous bénira... ».
L’interprétation de Rashi paraît donc nous éloigner du sens littéral du verset. A priori, la Torah semble dire que nous méritons les bénédictions illimitées de D.ieu lorsque nous accomplissons tous Ses commandements. Mais selon Rachi, il apparaîtrait que D.ieu nous demande simplement de respecter les Mitsvot qui paraissent peu importantes, celles que les gens piétinent, pour pouvoir mériter Sa bénédiction.
En utilisant le mot ékèv, la Torah suscite la fusion de deux attentes différentes. « Votre service atteindra son point culminant par l’observance des petites mitsvot, déclare D.ieu. Le travail qui n’a rien d’impressionnant, les Mitsvot qui apparaissent comme des talons, sont précisément celles-là mêmes qui vont stimuler les bénédictions. »
Nos Sages expliquent que D.ieu créa notre monde parce qu’ « Il désire une résidence dans le royaume inférieur ». Bien qu’il soit agréable de se maintenir dans les règnes supérieurs, c’est-à-dire de servir D.ieu avec éclat, c’est le travail banal et courant, celui qui cultive le sol le plus bas, qui attire la Divinité dans les lieux les plus reculés et L’aide à accomplir Son désir.
Au travers de l’histoire, il a toujours existé une élite, des êtres particulièrement vibrants et sensibles. Et puis, il y a les gens simples, les gens qui se battent contre des désirs primaires et un égo fragile.
Dans la génération de Moshe, les hommes étaient particulièrement ingénieux. On les appelle dor déa, « la génération de la connaissance ».
Par contre, le Talmud se réfère à la dernière génération, celle qui précède l’arrivée de Mashia’h, comme à la génération ikvéta démechi’ha, « les talons de Mashia’h ». Si le peuple qui fut le témoin de la Révélation du Sinaï est analogue à la tête de notre corps national, la dernière génération avant Mashia’h correspond à l’arrière du pied.
Voici la description que donne le Talmud (fin du traité Sotah) de cette « génération des talons » :
A l’époque des « talons de Mashia’h », la ’houtspa (l’insolence) augmentera et le respect diminuera... Les gouvernements tomberont dans l’hérésie... Les lieux de rencontre des érudits seront utilisés pour l’immoralité... La vision des érudits dégénérera, ceux qui craignent le péché feront l’objet de mépris et la vérité sera absente. Les jeunes feront honte aux anciens, les anciens s’opposeront aux jeunes, le fils vilipendera son père et la fille s’opposera à sa mère... Dès lors, sur qui doit-on se reposer ? Sur notre Père qui est aux Cieux.

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0