English | français

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Secteur-France > Général > L’assassinat de Sarah Lucy Halimi Attal. Abraham Habib

L’assassinat de Sarah Lucy Halimi Attal. Abraham Habib


L’assassinat de Sarah Lucy Halimi Attal étouffé par les médias français.
Cette dame medecin de 66 ans, originaire d’Afrique du Nord, a été réveillée au mileu de la nuit, battue et jetée par la fenêtre, par un individu devenu militant fasciste en prison, qui a pénétré son appartement tandis qu’elle dormait, avec l’intention de commettre ce crime à caractère raciste. 
L’individu qui a commis cet acte immonde est un homme d’origine africaine, qui par cet acte odieux a craché au visage de tout le continent africain.
Tous ceux qui sont infectés par le discours radical des fascistes qui se déguisent en musulmans ou en croyants, ne sont en fait que des êtres vidés d’humanité, et ont toujours été des poupées utiles aux pires colonialistes. Ils sont les traîtres de l’Afrique, ceux qui cherchent à perpétuer la domination de l’Afrique par les pouvoirs pilleurs et esclavagistes. Chaque geste atroce qu’ils commettent, chaque provocation à la violence est un moyen d’empoisonner l’image des africains et d’appeler à une réaction collective.
Le docteur Attal, victime de cet acte odieux était aussi une africaine. Nous avons en Afrique des gens de toutes les couleurs de peau. Comme de nombreux Juifs Africains du Nord, les Berberes, Touaregs, Kabyles, ou les Coptes, sont souvent de peau claire. Être Africain n’est pas limité à la seule complexion de peau noire. Le docteur Sarah Attal était aussi africaine que l’individu idiot et incapable d’humanité qui a mis fin à sa vie.
Pourquoi les médias français sont ils restés muets sur cet assassinat raciste, antisémite, anti-femme, et fasciste ?
Pourquoi les politiques français n’en ont-ils pas parlé ? 
Nous, africains qui aimons notre continent, devons parler à voix haute. Personne ne le fera pour nous. Nous connaissons de trop près ces campagnes violentes de déstabilisation, qui ont tâché le sol africain avec le sang de millions de victimes. Nous n’oublions pas que dans les années 90, plus d’un quart de million de Kabyles furent égorgés par des gens comme celui qui a assassiné Mme le docteur Attal, qui est aussi d’origine algérienne. Le fait que ces meurtriers traîtres à l’Afrique se réclament de l’Islam, ou se réclament africains n’est qu’une tactique d’empoisonnement des consciences, pour recruter d’autres idiots, utiles aux fascistes. Honte aux médias qui ne parlent pas de cette tragédie.

SPIP 3.0.16 [21266] | Squelette BeeSpip v.3.1.0